Accents de France : Le Nord

Par : Florence Maître      Durée : 5.38
juillet 2010
Accents de France : Le Nord
  

C’est une boutique en plein cœur de Lille, la capitale du Nord-Pas-de-Calais. Les t-shirts pendus aux murs étalent leurs messages en ch’ti, le patois local. Le concept est simple : des créateurs proposent un visuel, un slogan ou un dessin sur la région. Les gens votent sur Internet, pour leurs motifs préférés et la boutique en fait des t-shirts !

We are in a shop right in the heart of Lille, the capital of Nord-Pas-de-Calais. The tee shirts hanging on the walls pronounce their messages in ch'ti, the local dialect. The idea is simple: designers suggest an image, a slogan, or a cartoon of their area. People vote on the Internet for their favourite designs and the shop makes tee shirts of them!

-Alors, les gens qui viennent ici veulent d’abord être fiers de leur région. C’est quelque chose qui revient depuis quelques années, et ils cherchent avant tout des petits clins d’œil « tradition », oui, la tradition du Nord-Pas-de-Calais et du langage ch’ti. Il y a beaucoup de t-shirts avec des phrases en patois d’ici, qui les font bien rire ! Par exemple, tu as un t-shirt avec un monsieur avec un parapluie sur lequel tombe une espèce de poème, à la manière d’un nuage avec de la pluie et ça fait :

-Well, people who come here want to be proud of their area of course. It is something which has come back in recent years and they are especially looking for the little wink at "tradition", yes, the tradition of Nord-Pas-De-Calais and the language ch'ti. There are a lot of tee-shirts with phrases in the dialect from these parts, which really make people laugh! For example you have a tee shirt with a man with an umbrella onto which falls a sort of poem like from a rain cloud and it says:

Din ch’nord i pleut toudis, on peut nin dire eul contraire

Din ch’nord i pleut toudis, on peut nin dire eul contraire

Mais à force eud vire eul pluie eul ch’timi ça l’fait pu braire.

Mais à force eud vire eul pluie eul ch’timi ça l’fait pu braire.

Donc c’est tourné très poétiquement et avec le côté patois du nord. Ça veut dire :

So that's rendered quite poetically in the dialect of the North. It means:

Dans le Nord, il pleut tout le temps, on ne peut pas dire le contraire,

In the north it rains all the time, we can't claim otherwise

à force de voir la pluie, un Ch’timi (donc un Ch’timi, c’est les gens du nord), ça le fait plus pleurer.

But having seen the rain so much, it no longer makes a Ch’timi ( a Ch’timi is someone from the north) cry.

Fier d’être du nord, fier de leur accent. C’est nouveau dans cette région.

Proud of being from the north, proud of their accent. That's new in this region.

-Pendant un certain temps, on attachait le nord aux corons1, aux mines, au chômage, à la pluie, au mauvais temps et c’est vrai que depuis quelques années, parallèlement au développement de la région, au dynamisme, les gens ont envie de retrouver leurs racines et d’être fiers d’où ils viennent. C’est sûr que nous, par exemple… je vais prendre un exemple concret : c’est-à-dire que nous, c’est vrai qu'on n’a pas un super beau climat dans le Nord de la France donc, en été, on part dans le sud. Et l’image que nous renvoyaient du nord les gens du sud, c’était vraiment… c’étaient les stéréotypes, stéréotypes culturels et puis voilà. Dans le nord, grosso modo, pour les gens qui connaissent pas la région, qui sont jamais venus : dans le nord, il pleut tout le temps, les gens sont pauvres, ne boivent que de la bière, il y a du chômage, ils ne travaillent pas. Enfin beaucoup de stéréotypes qui finalement ne sont jamais vérifiés, c’est le principe même du stéréotype, d’ailleurs. Je suis un pur Lillois. Je suis fier de ma région, des gens qui y vivent, parce que moi, j’ai par exemple des grands-parents qui ont travaillé dans les mines. Donc, je suis fier de ce passé-là, alors que, pendant un temps, c’est vrai que c’était un petit peu dénigré, tout ce passé et moi, j’en suis fier. Moi, j’ai mon grand-père qui descendait à la mine tous les jours, qui a bossé, qui a commencé à travailler à la mine à l’âge de 13-14 ans en tant que galibot (donc le galibot, c’est les jeunes mineurs qui descendaient à la mine) et moi, je suis assez fier de ça. Puis, avant toute chose, j’aime la… la bonhomie des gens du nord. Les gens sont accueillants, souriants. Il y a une chanson qui dit : "les gens du nord ont le soleil dans le cœur, celui qu’on n’a pas dehors". Et c’est vrai que c’est un peu ça. Le soleil, nous, on l’a peut-être pas dans le ciel mais on l’a, en tout cas, dans le cœur.

-For some time we used to associate the north with terraced houses, mines, unemployment, rain, bad weather; and it's true that for several years now, in parallel with the development of the region, there's a dynamism, people want to rediscover their roots and take pride in where they come from. It is sure that we, for example... I'll give you a practical example: well for us, it's true that we do not have a really great climate in the north of France, so, in summer we leave for the south. And the image that we got back of the north from the people of the south, it was really... it was stereotypes, cultural stereotypes, there you are. In the north, roughly, for the people who do not know the area, who have never been here; in the north, it rains all the time, the people are poor, they only drink beer, there's unemployment, they don't work. Well, a lot of stereotypes which in the end have never been tested, that's how stereotypes work, moreover. I am a true son of Lille. I am proud of my area, of the people who live in it, because personally I have grandparents who worked in the mines. So I am proud of that past, whilst for a while it's true that it was a bit run down, all that's over and personally I am proud of it. I have a grandfather who used to go down the mine every day, who worked, who started work in the mine at the age of 13 or 14 as a Bevan Boy (so a Bevan Boy, they were young miners who used to go down the mine), and I am really proud of that. Then, above all I love the... the good humour of the people of the north. The people are welcoming, smiling. There is a song that says: "the people of the north have the sunshine in their hearts, that they don't have outside". And it really is a bit like that. The sunshine, maybe we don't have it in the sky, but we have it anyway in our hearts.

-Oh ben, les gens, ils sont super sympas, quoi ! Même s’il fait pas beau, comme aujourd’hui, c’est pas grave, nous, on a le soleil dans le cœur, comme dit Enrico2 et puis non, c’est vrai qu’on s’y sent vraiment bien, quoi. Il y a tous les styles de paysage, la ville, la campagne, c’est sympa, voilà ! C’est pas plat, comme certains peuvent le dire. Dans le sud du département, c’est bien vallonné et puis il y a la mer aussi, dans le Pas-de-Calais plus, des super étendues de sable, donc on peut en profiter largement, quoi !

-Well, the people are really nice, like! Even if it is not nice, like today, it doesn't matter, we have sunshine in our hearts as Enrico said, so we feel very good inside. There's a lot of different landscapes, the town, the countryside, it's really nice, it is! It's not flat as some might say. In the southern part of this area, it's quite hilly and then there's the sea too, in the Pas-de-Calais, what's more there are super stretches of sandy beaches, so you can take advantage of that too.

Cette manière de parler, de prononcer certains mots, c’est un accent que les autres Français reconnaissent très facilement.

This way of speaking, of pronouncing some words, it's an accent that other French people recognise very easily.

-Et mon accent ? J’ai été élevée par mes grands-parents donc je pense qu’ils sont du terroir et j’ai dû hériter d’eux ! Bon, il y a des expressions de ma grand-mère que j’ai encore bien en tête et puis ça me fait plaisir de pas lâcher l’accent et d’avoir toujours ces expressions ch’timis. Par exemple, il y en a une qui nous a fait rire une fois, je me souviens. Quand on n’arrive pas à s’habiller, elle disait : « té bats pas avec tes bonéloques ». En fait, ça veut dire : « te bats pas avec tes vêtements ». Si on n’arrivait pas à mettre nos vêtements, c’était, oui : « té bats pas avec tes bonéloques ». Et donc, voilà, c’est caractéristique, on va dire. Oui, c’est un héritage et puis pour transmettre aux futures générations aussi. Et puis, non, c’est particulier à notre région, donc oui, même si, peut-être qu'on n’habitera pas vraiment ici dans le futur, mais au moins, on pourra garder cet accent-là, je pense que c’est à vie et puis ces expressions. Pourquoi pas ? Elle nous les a transmises donc on va essayer de le faire comme elle aussi, voilà.

-My accent? I was brought up by my grandparents so I think that they came from the area and I must have got it from them! Well there are some expressions from my grandmother that I still have in my head and then it gives me pleasure to not let go of the accent and still have these ch'timi expressions. For example, there is one of them that once made us laugh, I remember. When we couldn't got dressed, she used to say « té bats pas avec tes bonéloques ». In fact that means : "don't fight with your clothes". If we couldn't get dressed it was « té bats pas avec tes bonéloques ». So, you see, that's typical, you could say. It is a heritage that we can pass on to future generations too. Well it's distinctive to our region, so well even if maybe we will not live here in the future, at least we can keep that accent, I think that it lives on and then these expressions too. Why not? She passed them on to us, so we are going to try to do the same thing as she did, you see.

-Je dirais, les gens sont plutôt sympas. Oui, les gens et puis les lieux de rencontres et tout ça. Des petits coins sympathiques ? Je dirais les petits restaurants, les petits bars, il y a des endroits où on peut se retrouver et puis éventuellement faire des rencontres amicales. Oui, il y a quand même une ambiance, oui. Je veux dire… les gens vont vers d’autres personnes, ils font connaissance. Ça crée des liens et... oui, je pense, oui c’est très important.

-I would say, the people are pleasant on the whole. Yes, the people and then the places to meet and so on. Some nice spots? I would say little restaurants, little bars, there are places where we can meet and possibly make some new acquaintances. Yes, there's a good atmosphere, all right. I mean, people are friendly to others, they get to know each other. That makes connections, and that I think, that's very important.

-Ah oui, le plat principal comme on dit ici à Lille, c’est moules frites, quoi, c’est renommé. Avec la bière, bien entendu. Je pense que c’est la boisson première, première du nord, du Nord-Pas-de-Calais, enfin je suppose. Moi, personnellement, je bois très peu de vin, je bois principalement de la bière.

-Ah yes, the main dish as we say here in Lille, that's mussels and chips, that's famous. With beer, of course. I think that's the main drink, the main drink from the north, in Nord-Pas-de-Calais, I suppose. As for me, well, I hardly drink any wine, I mainly drink beer.

1. corons - Les corons sont des habitations ouvrières typiques du XIXe siècle.
2. comme dit Enrico - Enrico Macias a chanté 'les Gens du Nord'