L'usage de 'en' pour exprimer la quantité

Par : Françoise Le Roux      Durée : 4,54
mai 2009
L'usage de 'en' pour exprimer la quantité
  
Considérez attentivement les phrases suivantes en repérant la présence du pronom personnel indirect 'en':

Dans le reportage :

-Sur une classe, il y en a quelques-uns qui sont peu intéressés, mais moi, il suffit que j’en aie dix d’intéressés, ça me suffit.

-Des objets rares, il y en a aussi beaucoup au musée du Flacon à Parfum, situé à La Rochelle.

Dans l'entretien

-Petit à petit on a pu avoir maintenant une exposition assez importante puisqu’on a plus d’une vingtaine de boutiques reconstituées. C’est vrai qu’à l’ouverture, on n’en avait même pas la moitié.

Pour rappel:

EN est parfois utilisé pour reprendre un complément indirect introduit par la préposition 'de'.

Exemple avec 'se souvenir de quelque chose': Je me souviens de ma leçon - Je m'en souviens

En principe, dans un cas comme celui-là, 'en' remplace une chose (ici, ma leçon), mais s'il s'agit d'une personne on utilise la forme 'de lui, d'elle, d'eux, d'elles'. Je me souviens de nos voisins - je me souviens d'eux.

EN est parfois utilisé pour remplacer un 'de' qui exprime l'origine, la provenance.

Exemple: je viens du marché - j'en viens / ils sortent du musée - ils en sortent

Dans cette leçon:

Le EN qui nous intéresse cette fois est le pronom personnel indirect utilisé couramment dans l'expression d'une quantité. Notez bien que l'on dit 'une quantité de quelque chose' et que ce EN apparaît donc comme précédemment pour remplacer la préposition 'de'. Voici maintenant des exemples 'en veux-tu, en voilà' (à profusion, à volonté, en abondance).

1) S'il s'agit d'exprimer une quantité indéfinie on utilise 'en' seulement.


-Y a-t-il encore de la neige en montagne?

-Oui, il y en a encore.

-Vous semblez avoir des soucis...

-Oui, j'en ai, c'est vrai.

Notez qu'on ne fait pas de distinction entre les personnes et les choses dans ce cas-là.

-Il y a des gens qui manifestent régulièrement contre le gouvernement.

-Il y en a qui manifestent régulièrement contre le gouvernement.

-Vous n'avez pas d'enfants?

-Si, j'en ai.

2) Si la quantité est vaguement précisée, vaguement définie, on utilise EN, et puis un adverbe de quantité ou un adjectif indéf.

-Tu as des difficultés?

-Non, je n'en ai pas.

-Non, je n'en ai aucune. Tout va bien!

-Oui, j'en ai beaucoup.

-Oui, j'en ai quelques-unes / j'en ai plusieurs / j'en ai plus d'une, malheureusement.

3) Si la quantité est précisée, alors on utilise EN, et puis on précise la quantité exacte.

-As-tu des enfants?

-Oui, j'en ai quatre, et je n'en désire pas d'autres.

-Voulez-vous des croissants?

-Oui, mais je n'en veux pas beaucoup, je vais en prendre deux seulement.

Bien sûr, c'est fréquemment la tournure à employer pour répondre à une question commençant par "combien de..."?

-Combien d'oeufs mettez-vous dans votre omelette?

-J'en mets au moins huit.

-Combien de livres lisez-vous par mois?

-J'en lis trois ou quatre, et plus quand je suis en vacances.

-Combien de kilomètres y a-t-il entre Lyon et Marseille?

-Il y en a trois cents environ.

On ne répète surtout pas le nom que 'en' est censé remplacer. On ne dira pas 'Il y en a trois cents kilomètres', n'est-ce pas? Puisque 'en' remplace 'kilomètres' justement.

Mais attention à ne pas répondre systématiquement en utilisant EN à toutes les questions qui commencent par 'combien de...'

-Combien de jours passes-tu en vacances?

-Je passe trois jours à Toulouse et puis deux jours à la campagne chez des cousins.

Travaillez bien les constructions de phrases! Cela représente pas mal d'efforts, mais du courage, vous en avez à revendre, n'est-ce pas?